samedi 3 juin 2017

PORTUGAL - Lisbonne - Le château de Saint-Georges

Le château de Saint-Georges à LISBONNE
Domine la capitale lusitanienne ***


Le Castelo de São Jorge est situé dans la partie Est du centre historique de la ville de Lisbonne (Alcáçova), sur un éperon rocheux la dominant. Son nom actuel provient de l’attribution de son patronage à Saint Georges (patron des chevaliers) au XIVème siècle par Jean Ier. L’aspect médiéval du château tient, en fait, plus aux restaurations effectuées au XXème siècle qu’à la préservation de ruines.


 Vue sur l'Est de la mer de Paille vers l'estuaire du Tage

 Le pont du 25 Avril enjambant la mer de Paille

 Le centre de Lisbonne vu de la citadelle

 La Praça do Comércio face à la mer de Paille

 Le centre-ville et le Rossio

Statue d'Afonso Henriques au centre de l'esplanade


Histoire

La zone, occupée dès l’âge du Fer, a vu défiler successivement les Phéniciens, les Grecs et les Carthaginois. Les traces historiques de sa colonisation remontent à l’occupation romaine à partir de -139 par le consul Decimus Junius Brutus. La conquête de la Lusitanie est complétée vers -60 et la future Lisbonne prend le titre de Felicitas Julia. Conquise par les Souabes au Vème siècle puis par les Wisigoths, les Musulmans la prennent au VIIIème siècle en la renommant Al-Ushbuna.


 Les points de vue sur la ville au-dessus des fortifications

 Le Sud de Lisbonne autour de la Praça do Comércio

 Le château vu des toits de l'ancien palais


Le jardin romantique (2 clichés ci-dessus)


Reconquise par Alphonse II en 796 puis par Ordoño III de Léon après sa perte. La citadelle est reconstruite par les Musulmans au XIème siècle. Il subsiste, dans la zone archéologique, des vestiges de maisons de notables de l’époque. Afonso Henriques reconquiert la ville en octobre 1147 et fait de la citadelle une résidence royale.



Salle d'exposition dans l'ancien palais et carreaux en céramique (2 photos ci-dessus)


Des aménagements sont alors pratiqués afin d'adapter la structure de la forteresse. Elle abrite le palais royal jusqu’au XVIème siècle. En 1580, le Portugal est rattaché à la couronne d’Espagne et le château reprend une fonction plus militaire, et ce, jusqu’au début du XXème siècle. Le tremblement de terre de 1755 endommage gravement la citadelle, comme le reste de la ville. On construit de nouveaux bâtiments sur les anciennes ruines. Les restaurations de 1938-1940 permettent de redécouvrir le château et l’ancien palais royal. Il devient monument national en 1910.


 La Tour du Palais

 La façade Sud du château

 La partie gauche de la muraille Sud


Les cours intérieures (2 clichés ci-dessus)


L’ancien palais royal

A l’état de vestiges, les anciennes constructions abritent aujourd’hui une exposition permanente ainsi qu’un espace de restauration. Le Jardin Romantique se trouve au Sud du château et à l’Est du palais. Il se prolonge au Sud par une esplanade avec la statue d’Afonso Henriques en son centre et offre un magnifique panorama sur Lisbonne et le Tage.

L’exposition permanente

Située dans des anciens bâtiments restaurés du palais, on y découvre des collections d’objets retrouvés sur le site archéologique, couvrant une période s’étendant du VIIème avant J.-C. au XVIIIème siècle, avec une prédilection pour la période islamique (XIème et XIIème).


 Vue sur Lisbonne et le Rossio





Le chemin de ronde et les fortifications du château (5 photos ci-dessus)


Le château fort

Construit au milieu du XIème siècle, il surplombe les parties les plus escarpées du rocher. N'ayant initialement qu'un rôle militaire strict, il n’avait aucune fonction résidentielle. Il conserve son donjon, au Sud-est ainsi que 10 autres tours et s’organise autour de deux grandes cours. La tour du Trésor (tour des Archives) abritait les biens précieux et les documents importants. Un camera obscura (chambre noire) y est installée et propose par le truchement d’instruments optiques, d’observer la ville en temps réel.


L'église de São Vicente de Fora à l'Est



Ci-dessus, 3 vues de l'Est et du Nord de la citadelle (quartier da Graça sur dernière vue)


La tour du Palais, au Sud-ouest du chemin de ronde, tient son nom de sa proximité avec les anciens bâtiments résidentiels. La tour de Saint-Laurent est localisée en contrebas, au bout d’un prolongement crénelé des courtines. Elle donnait accès au puits et permettait de fuir en cas de siège. La tour de la Citerne, au Nord-Est, abritait une réserve d’eau et donne encore accès à la porte do Moniz. Cette dernière permettait de relier la citadelle aux faubourgs Nord de la ville. On accède au chemin de ronde par différents escaliers situés dans les cours. Une douzaine de portes s'ouvrent dans le château.

Le site archéologique

En retrait, à l’Est du château, ce secteur regroupe des vestiges des périodes antique, islamique et de l’ultime palais détruit en 1755. Le secteur de l’Âge du Fer comporte des habitations dans lesquelles ont été découverts des objets usuels. Le quartier islamique formait la résidence des élites. On y découvre deux grandes maisons décorées et encadrées par trois rues. Le quartier du palais, le plus à l’Est, comprend des vestiges de l’époque des comtes de Santiago.



Les fouilles archéologiques (2 photos ci-dessus)

La muraille Est du château


En bref…

Même si le château peut sembler bien vide actuellement, la visite du site permet de découvrir une forteresse du XIème siècle extrêmement bien restaurée ainsi que des points de vue incomparables sur Lisbonne, la mer de Paille et l’estuaire du Tage. Un passage obligé dans la capitale portugaise. Évitez, comme toujours, les moments de forte affluence ainsi que les périodes de grandes chaleurs. La lumière est particulièrement magique en fin d’après-midi quand la mer de Paille prend la couleur qui lui a donné son nom.


Carte satellite de l'Est de Lisbonne (source Google)


Accès

- Par le bus 37 ou les tramways 12 et 28.
- Le parking Portas do Sol se situe en contrebas et nécessite de gravir la colline à pied.

Ouverture de 9h00 à 18h00 en hiver et 21h00 le reste de l’année.

Entrée plein tarif 8,50 € (réduit 5€)


 Les canons qui défendaient la citadelle

Lumière de fin d'après-midi sur le Jardin Romantique


5 commentaires:

  1. C'est absolument magnifique , et ces vues "dominantes" sur des toits impeccables me ravit . Mais je vais revoir ...

    RépondreSupprimer
  2. Bel article qui en dit long sur la majesté de ce point culminant de Lisbonne.

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un mot si vous passez par ici !