dimanche 29 juin 2014

samedi 28 juin 2014

PHOTOs en vrac - Nuit grecque montagnarde

Les rues pavées de Makrinitsa à la lueur des éclairages, Thessalie, Pélion, Grèce


MALTE - Présentation

MALTE
 



Malte est un état insulaire membre de l'Union Européenne depuis le premier mai 2004 et en zone Euro depuis janvier 2008.


Histoire

L'histoire de Malte se perd dans la nuit de la préhistoire... Les chevaliers de l'Ordre s'installent dans la nouvelle capitale Birgu (Vittoriosa) en 1530Les Turcs assiègent l'île en 1565, a qui s'oppose la coalition maltaise et sicilienne menée en particulier par Jean Parisot de la Valette (qui donnera son nom à la future capitale). Des épidémies de peste ravagent Malte entre 1675 et 1676.
L'île est prise par Bonaparte en 1798, ce qui met fin à la domination de l'Ordre. Les maltais se rebellent contre les français en faisant appel aux anglais en 1800. L'archipel est annexé à l'Empire britannique en 1816Malte, de par sa position géographique, joue un rôle stratégique durant la Seconde Guerre Mondiale.
L'archipel acquiert sont indépendance partielle en septembre 1964 sous le joug de la reine Elisabeth II. La république n'est déclarée qu'en décembre 1974. 


Géographie

C'est un archipel constitué de deux îles principales : Malte et Gozo, situé à moins de 100 km de la Sicile et moins de 300 km des côtes tunisiennes. Malte mesure 27 km dans sa plus grande diagonale et 14 km de large. Le point le plus haut s'élève environ à 250 m. Le climat y est de type méditerranéen.


Ressources

Le calcaire essentiellement. La fiscalité du pays le fait parfois considérer comme un paradis financier.


Langues officielles

Le maltais, langue sémitique proche de l'arabe comprenant de nombreux emprunts italiens, et l'anglais.



Religion dominante

Le catholicisme. Le clergé est bien implanté et il existe une assez forte visibilité de la pratique religieuse des habitants.



Population

Environ 400 000 habitants et une densité de près de 1300 habitants/km carré (une des plus fortes d'Europe).





PHOTOs en vrac - Bal masqué

Masque à gaz au centre minier de Lewarde dans le Nord (59), Nord-Pas-de-Calais


vendredi 27 juin 2014

RÉPUBLIQUE TCHÈQUE - Prague - Jardins du palais Wallenstein

Les jardins du Palais Wallenstein
Havre praguois de silence baroque *** 
 
Les jardins du Palais Wallenstein (Valdštejnský palác) se trouvent dans le quartier de Malá Strana de Prague.
 
 
Les jardins vus de la Salla Terrena

 
Ce Palais baroque date du premier tiers du XVIIème siècle. Construit en l’honneur d’Albrecht von Waldstein (Wallenstein, noble de Bohême), le palais abrite de nos jours le sénat tchèque.

 
La Salla Terrena dominée par le château

 
La construction du palais a mobilisé de nombreux artistes contemporains de Wallenstein. Les jardins sont particulièrement célèbres pour leurs statues d’Adrien de Vries. Celles-ci ont été dérobées au cours des révoltes protestantes au milieu du XVIIème.

 
Le jardin et ses fontaines sous le soleil
      

Détails de la décoration de la Salla Terrena

 
Le palais reste dans la famille Wallenstein (Waldstein) jusqu’à la fin de la Deuxième Guerre Mondiale. Formé de plusieurs ailes, il s’articule autour des cours intérieures. Celles-ci sont agrémentées de fontaines et de jardins ornés de sculptures mythologiques et équestres. 

 
Les célèbres statues par De Vries
 
Statue équestre

 
En bref…
 
Un endroit qui vaut le coup d’œil aussi bien pour les jardins eux-mêmes que pour la vue sur château qui domine le palais. Les hautes murailles et les bâtiments isolent totalement le promeneur du vacarme des voitures et des tramways.

 
Statue de Laocoon luttant avec le serpent
 
Encore plus menaçante par temps gris à contre-jour   

 
Informations pratiques
 
L’entrée dans les jardins du palais est libre et gratuite !

-Accès par le métro ligne verte station Malostranská.

-Accès par les tramways 1, 8, 12, 18, 20, 22 & 91.

Attention, l’entrée des jardins ne se trouve pas dans la rue Valdštejnská mais dans la rue Letenská !

 
Accès aux jardins
 
Statue de Bacchus et ses sarments de vigne
 
Statue d'Apollon

 
À voir à proximité

Le centre-ville de Prague est assez petit, on a donc accès facilement à la plupart des sites, mais plus particulièrement à ceux du quartier de Malá Strana :

- L’église Saint-Nicolas,

- L’Île de Kampa,

- Le Pont Charles

- Mais aussi le château de Prague (Hrad).

 
La cathédrale du château vue des jardins Wallenstein

Des paons arpentent le jardin


jeudi 26 juin 2014

vendredi 20 juin 2014

FRANCE - Picardie - La cathédrale de Soissons

SOISSONS 
La ville du vase ****
 
La ville de Soissons peut se prévaloir d’une histoire aussi ancienne que celle de Paris. En effet, elle fut capitale mérovingienne grâce à la victoire de Clovis sur les Romains, suivra le célèbre épisode du vase de Soissons. La ville perd son statut de capitale sous les Capétiens qui préféreront Paris et Senlis. Ville carrefour entre le royaume Franc et les Flandres elle changera de domination de nombreuses fois au cours Moyen-âge.


La façade un peu austère de la cathédrale

 
Cathédrale St-GERVAIS-et-St-PROTAIS de SOISSONS ****
 
Symbole de l’ère gothique classique, elle s’inscrivait dans un quartier épiscopal. Ses travaux ont débuté vers 1195 et sa nef est achevée 35 ans plus tard vers 1230. Malmenée pendant la Révolution Française, elle a surtout souffert, comme  de nombreux monuments de cette région, des guerres mondiales et de la première d’entre elles en particulier.
 
 
Vue sud de l'édifice


Sa longueur extérieure est de 116 mètres, ce qui est assez modeste comparé à la plupart des grandes cathédrales gothiques.

 
La façade
 
Mise à mal pendant la Révolution, ses ornementations ont été majoritairement détruites. Elle offre encore à voir une rose à seize rayons au premier étage. La tour sud haute de 68 mètres, datant du tout début du XVème siècle, n’a pas de jumelle au nord, la construction de la deuxième ayant été abandonnée.
 
 
La partie supérieure de la façade et sa tour unique

 
La nef
 
Élevée sur trois niveaux, elle comporte un triforium et des fenêtres géminées. La voûte culmine à environ 31 mètres. Malheureusement ses vitraux originaux n’ont pas résisté aux guerres.
 
 
La nef

 
Comme dans toutes les nefs à vitres incolores, il y règne une assez grande clarté. Deux chapelles s’ouvrent de chaque côté de la nef. La rose restaurée, au-dessus du grand orgue, s'orne de vitraux modernes.


Vue de la partie nord de la nef
 
"L'Adoration des Bergers" de Rubens, près du transept

 
Le transept
 
Le bras nord date du XIIIème s’ouvre sur de larges et magnifiques verrières à vitraux qui lui donnent sa clarté remarquable.
 
 
Les verrières du bras nord du transept

 
Le bras sud (croisillon sud) témoigne de la transition du Roman au Gothique. Sa structure est semi-circulaire à la différence du bras nord, rectangulaire.

 
Le bras sud du transept
 
Le bras sud
 
Le lustre installé dans le bras sud du transept
 
La nef vue du chœur

 
Le chœur
 
Comportant cinq travées, son déambulatoire s’ouvre sur cinq petites chapelles rayonnantes comportant des vitraux à la fois anciens et récents. Le maître-autel fut consacré pendant la deuxième moitié du XVIIIème siècle.

 
La voûte du chœur


En bref…
 
Une cathédrale sobre et lumineuse dans une ville historiquement et architecturalement riche ! L'un des fleurons de l'art gothique en Picardie...

 
Le grand orgue et la rose

 
Accès
 
De Paris, compter environ 100 km et 1h30 de route. Vous parcourrez essentiellement la nationale 2. Attention ! De nombreux radars sur la N2 et les restrictions de vitesse sont très sévères...

 
Carte satellite situant Soissons
 

-De Reims environ 58 km et 1 h de route par la N31

-De Compiègne, prendre aussi la N31 mais vers l’Est : 40 km et 45 minutes de route. La cathédrale se situe en pleine ville près de la rive Sud de l’Aisne.

-On peut également se rendre à Soissons en train. La gare SNCF est à environ 1,7 km à pied de la cathédrale.

 
Le vitrail moderne de la rose de la façade


PHOTOs en vrac - Couvertoirade couverte

Toit en lauze à la Couvertoirade dans l'Aveyron (12), Midi-Pyrénées


mercredi 18 juin 2014

FRANCE - Paris - La tour Saint-Jacques

 La tour SAINT-JACQUES
 Culture des tours à Paris ?  ***
 
Vestige de l’ancienne église Saint-Jacques-de-la-Boucherie, il s’agit d’une tour unique de style gothique dressée au cœur de Paris, dans le IVème arrondissement. Elle est encadrée par la rue de Rivoli (Nord), la rue Saint-Martin (Est), la rue Victoria (Sud) et le boulevard de Sébastopol (Ouest).
 
 
La tour Saint-Jacques et son square
 
La tour...

 
L’église Saint-Jacques-de-la-Boucherie était un ancien édifice religieux datant du XIIème siècle, lieu de pèlerinage dédié à Saint-Jacques le Majeur. Le quartier des Bouchers de Paris lui donna son nom. L’église et son cimetière constituaient un lieu de repos de la capitale avant l’aménagement du cimetière des Innocents lui-même fermé quelques années avant la Révolution Française.
 
 
Contre-plongée sur la tour
 
L'une des gargouilles

 
Le clocher, haut de 52 mètres, est bâti entre 1509 et 1523. Pascal y aurait réalisé ses expériences sur la pesanteur et la chute des corps (ou bien du clocher de Saint-Jacques-du-Haut-Pas sur la rive gauche). Les statues et gargouilles qui l’ornent datent de différentes moments : Période de la construction, XIXème et XXème siècles.
 
 
Détail d'un des porches
 
Les statues des saints qui ornent la tour

 
L’église Saint-Jacques, vendue comme bien national, est démantelée au cours de la dernière décennie du XVIIIème siècle. Il n’en restera que le clocher formant l’actuelle tour. Baltard en réalise une restauration entre 1854 et 1858 après l’acquisition de la tour par la ville de Paris. Un square est aménagé à son pied en 1856. On restaure la tour en totalité en 2007-2008

 Elle est inscrite au patrimoine de l’humanité par l’UNESCO au titre de monument des routes de Saint-Jacques de Compostelle
 
 
La tour la nuit

 
En bref…
 
L’un des monuments phare du centre de la capitale, visible de loin elle forme un point de repaire visuel. Depuis sa restauration elle a retrouvé sa couleur pierre native rendant grâce à son architecture gothique flamboyant.
 
 
Carte satellite du quartier de la tour, la Sainte-Chapelle et Notre-Dame sont toutes proches

 
Accès
 
-Par le métro ligne 1, stations Châtelet ou Hôtel de Ville.
 
-Par le RER lignes A, B et D, station Châtelet-Les Halles.
 
 
Sommet de la tour Saint-Jacques la nuit