dimanche 19 février 2017

AUTRICHE - Vienne - Les rues de la capitale et le Graben

 Les rues de VIENNE
Essence de la ville ***
(mise à jour février 2017)



Les façades de Vienne zébrées par les câbles du tramway et ceux des lampadaires

Les rues débouchent sur de nombreuses places, ici la Michaelerplatz


Les rues de Vienne représentent une part de son âme, et c'est peut-être en flânant parmi les façades "pistache" ou "jaune poussin", comme le firent à leurs époques respectives Freud et Mozart, que l'on capte le mieux l'ambiance de la cité.




Les façades colorées (2 clichés ci-dessus)


Le centre-ville s'étend sur une assez faible superficie, mais, entre les différents sites densément répartis, se tisse une toile de ruelles, de cours intérieures et même de palais qui offrent d'agréables surprises à chaque coin de rue.



La Kärntner Straße, au carrefour Est du Graben, vue du haut de la Haas-Haus


L'angle de la Kärntner Straße et du Graben


Découverte des façades et des passages

... et des cours masquées par les façades

Des surprises parfois assez étonnantes... dans la Rotenturmstraße


Le Schillerpark près du Ring


Le GRABEN de VIENNE
Place et avenue à la fois ****

Le bâtiment Haas-Haus se situe face à la cathédrale Stephansdom et ouvre la voie vers le Graben, longue place plutôt qu'avenue. C'est une des artères les plus anciennes de Vienne, aménagée dès la fin du XIIème siècle sur les vestiges de l'ancien camp romain de Vindobona.





La réfléchissante façade de la Haas-Haus qui ouvre le Graben à l'Est (3 clichés ci-dessus)


 Vue générale du Graben


 La colonne de Peste


 Fontaine du Graben


Immeubles situés à l'extrémité occidentale du Graben, près de l'angle avec le Kohlmarkt et Tuchlauben (2 clichés ci-dessus)


Le Graben la nuit (2 photos ci-dessus)

L'église Peterskirche (sur Petersplatz) qui veille sur le Graben


Cette avenue-place, ayant essuyé de nombreux incendies et aménagements, est devenue progressivement un lieu de référence pour l'installation des magasins luxueux de la ville. Au centre du Graben on trouve la Colonne de Peste (Pestsäule) érigée en commémoration pour les victimes des épidémies de peste ayant frappé la ville jusqu'au milieu du XVIIème siècle.



La colonne de Peste de nuit


En bref...

Le cœur du centre-ville de Vienne et donc l'une des rues-places les plus animées tout au long de l'année. La place est réservée aux piétons (sauf pour les livraisons). L'endroit se découvre agréablement en début de matinée dans l'un des cafés du quartier devant une boisson chaude, surtout quand il fait frais. Frühstück ! Pour les piétons, petit conseil général dans la capitale : attention aux tramways et aux pistes cyclables sur les trottoirs !

 Le centre historique de Vienne est classé au patrimoine mondial par l'UNESCO.



Le sommet de la colonne occupée par la "Sainte Trinité"

A la base de la colonne : allégorie de la peste terrassée


Accès

- Par le métro Stephansdom sur les lignes U1 et U3 (sortie Graben mais les autres sorties sont toutes proches...).




Carte satellite du centre-ville de Vienne (source Google)

L'extrémité orientale du Graben la nuit. A gauche Haas-Haus, au centre la cathédrale (Dom)

La Haas-Haus de nuit


11 commentaires:

  1. Quelques couleurs de photos magnifiques ! Jolie balade... Une ville qui dégage une certaine noblesse.

    RépondreSupprimer
  2. Authentiques architectures imposantes ! j aime bien le passage !
    Bon week end

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'aime aussi les passages à Vienne, je ne l'ai pas assez photographié... :(

      Supprimer
  3. Très bel article aux photos milticolores superbes.L'architecture de Vienne l'est tout autant , bien belle ville.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle et agréable à vivre, bien que mélancolique...

      Supprimer
  4. je comprends maintenant pourquoi l'Italie garde elle aussi ces souvenirs architecturaux!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  5. La Lombardie, la Venetie, le Frioul etc....ont été occupées par le Autrichiens qui ont laissé leurs traces architecturales.
    A Trieste un quartier est qualifié de teresino , de Marie Thérèse of course.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En Slovénie aussi on sent bien l'influence autrichienne !

      Supprimer
  6. Oui , Vienne est "extraordinaire" comme je te le disais précédemment , mais tu as l'art de sublimer les lieux !

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un mot si vous passez par ici !