lundi 6 janvier 2014

POLOGNE - Cracovie - La mine de Wieliczka

  L'ancienne mine de WIELICZKA 
 Mine de sel historique *****

 
Wieliczka (à prononcer "Vièlitchka") se trouve à quelques kilomètres de Cracovie. L’ancienne mer qui occupait la région au Miocène s’est évaporée et a laissé cet immense dépôt de sel. L’extraction de sel daterait de plus de 5000 ans dans la région (fin du Néolithique). L’exploitation de la mine prend surtout son essor au XIIIème siècle. Le saunage provenait probablement de l’exploitation de la saumure extraite d’un puits (datant du XIIème siècle) avant l’extraction du sel-gemme (méthodes minières).

 
L'entrée actuelle de la mine se fait par le puits Danilowicz

  
L'escalier de plus de 60 mètres qui plonge dans la mine (il y a un ascenseur !)

  
La statue du célèbre Nicolas Copernic dans la chambre du même nom (1973)

  
Galerie de pierre de sel et d'étais en bois


La chambre Janowice (XVIIème). Sculptures "La Grande Légende" (1967)


Reconstitution de scène d'exploitation de la mine


Les revenus relatifs à la mine étaient tels au Moyen-âge et à la Renaissance, qu’il représentaient jusqu’à un tiers du trésor du royaume de Pologne. Des puits ont été progressivement creusés pour extraire le sel sous forme de gemme, prolongeant sans cesse les galeries de la mine.

 
La chambre Casimir le Grand (fin du XVIIIème) et la statue du souverain, réalisée en 1968 par Wladyslaw Hapek
  
Les escaliers impressionnants plongent toujours plus profondément dans le sous-sol


Collecte de la saumure

Chapelle de la Sainte-Croix

La mine actuelle comporte 9 étages, compris entre -64 mètres et -327 mètres, et environ 250 km de galeries. Le circuit touristique ne permet de découvrir que 3% du total des galeries. Des chevaux étaient utilisés pour tracter les blocs de sels hors de la mine. Des systèmes de monte-charges en bois ont également été installés.

  
Christ du XVIIème dans la Chapelle de la Sainte-Croix (XIXème)
 

La magnifique  Chapelle Sainte-Kinga à 101 mètres sous terre ! Début des travaux en 1869

Scène sculptée dans le sel : "La Sentence d'Hérode" dans la Chapelle Sainte-Kinga


Les parois de la chapelle souterraine est ornées de scènes bibliques sculptées dans le sel


À la suite d’un incendie dans une chapelle en 1697 en raison de la présence d’objets inflammables, une commission royale interdit la décoration des lieux de cultes souterrains. Cette décision est à l’origine de l’utilisation de la pierre de sel pour sculpter des œuvres religieuses dans la mine. Depuis plus de 3 siècles un énorme statuaire de pierre de sel à été accumulé sur le site.

 
Chapelle de la Résurrection (1920) par Jozef Markowski


"La Fuite en Égypte" (1927-1928)

"Le Jeune Christ enseignant dans le Temple" (1927-1928) par Antoni Wyrodek

Le maître-autel de la chapelle Sainte-Kinga (1895-1898)

La sculpture de Sainte-Kinga (1920) de Josef Markowski et son équipe


Le travail dans la mine comportait de nombreux dangers pour les mineurs : menace d’incendie, coup de grisou (présence de méthane dans la mine), eau saumâtre corrosive, inondations… L’éclairage électrique et l’aménagement de ventilations a, bien sûr, limité les risques à l’époque moderne.

"Le Miracle de Cana" (1929) par Antoni Wyrodek

Le bas-relief "La Cène" d'après Léonard de Vinci (1936-1945)


Christ de sel

"Saint Thomas l'Incrédule" (1962-1963)

Statue de Jean-Paul II, star de la Pologne

En bref…

Un « Voyage au centre de la Terre » : comme dans le livre de Jules Vernes, il y existe des plans d’eau souterrains (mais pas de dinosaures…). 

Un site vraiment exceptionnel qui mérite son classement au patrimoine mondial par l’UNESCO



L'immense charpente de la chambre Michalowice (exploitée dès le XVIIème)


La chambre Drozdowice et le monument "Les deux Charpentiers de Mine" (1967)

La salle Weimar et la statue de Goethe, qui arpenta la mine pendant 3 jours en 1790


La chambre Jozef Pilsudski creusée au début du XIXème, ses 2 parties sont reliées par un petit lac de saumure

 
Ticket d'accès à la mine



Accès & infos pratiques

-En bus depuis Cracovie par le Lux-bus à la poste centrale de Cracovie. Départs plusieurs fois par heure, même en hiver. Attention ! Il faut descendre à la station Kopalnia Soli (Mines de sel), le nom n’est pas traduit en Anglais dans mon souvenir. Environ 20 à 25 minutes de trajet.

-Possibilité de se restaurer dans le self de la salle Budryk à 125 mètres sous terre !

-Visite guidée en Français à certaines heures : affichage dans le hall d’entrée du site. Attention, en novembre et décembre la mine ferme à 17H00 (19H30 le reste de l’année). Entrée en 2014 : 75 zlotys (plein tarif).

Lien vers le site officiel de la mine en français : cliquez ici !

 

  
"Lui" le trésorier de la mine qui veille sur les mineurs dans la traverse Poniatowski


La chambre Warszawa (Varsovie), salle de réception située à 125 mètres sous terre !



 

10 commentaires:

  1. Effectivement....mais il ne faut pas souffrir de claustrophobie!!! Mamma mia!!!!!!

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ce reportage très intéressant !

    RépondreSupprimer
  3. Il est passionnant , encore ! , ce reportage . A côté les mines de sel de Salzbourg font pâlichonnes !
    Je me demande comment les scènes bibliques sculptées dans le sel ne s'érodent pas vite ?
    Il y a un bon dénivelé ... et seulement 3 pour cent sont visibles ! C'est impressionnant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas de de ruissellement à l'étage des scènes de la cathédrale donc pas d'érosion !

      Supprimer
  4. j ai visite ce site lors d un séjour en Pologne.merci pour vos belles photos

    RépondreSupprimer
  5. Oui, le site est exceptionnel. Et les Polonais, même au fond de la terre garde la Foi chevillée au corps. Quel témoignage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ici aussi, bientôt une mise à jour photographique complète :)

      Supprimer

N'hésitez pas à laisser un mot si vous passez par ici !